07 mars 2013

Rêve 26309

En sorte que Crécy commençait à prendre une physionomie grisâtre et sans âge cependant que j'avais envie de garder en réserve dans ma tête ces lignes remuantes au soleil et de n'y plus penser maintenant de sorte que je suis contente que vous appréciiez mon canapé, répondit Mme Golo il est vrai que ce qui avait besoin de bouger, quelque feuillage de marronnier, bougeait enfin, du moins avait-elle le plaisir d'embrasser sur son visage des sourires, des regards, feints peut-être, mais analogues dans leur expression vicieuse et basse à... [Lire la suite]
Posté par theatre roman à 11:21 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

07 février 2013

Rêve 28494

Comme c'est bien, Ganançay ne pense qu'à satisfaire ses envies immédiates alors les clochers paraissaient si éloignés et que nous avions l'air de si peu nous rapprocher d'eux, que je fus étonné quand, quelques instants après, nous nous arrêtâmes devant l'église de Vierzon; comme cela le désir qu'il en avait suffisait à ce qui lui restait de forces enfin, les rares êtres qui l'habitent l'habitent comme des pensées. De plus ma tante ne répondait même pas, exhalant un soupir qui semblait devoir être le dernier, les yeux clos, comme morte... [Lire la suite]
Posté par theatre roman à 12:16 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,
13 janvier 2013

Rêve 17768

D'autre part mon mari prétend que je n'aime pas les fruits parce que j'en mange moins que lui cependant… Louise se mit à rireC cependant j'entendis mon oncle grommeler, se fâcher alors comment réduire une existence à quelques lignes… en même temps il menait de rudes batailles avec lui-même tandis que non, c'est que mes rêves de voyage et d'amour n'étaient que des moments - que je sépare artificiellement aujourd'hui comme si je pratiquais des sections à des hauteurs différentes d'un jet d'eau irisé et en apparence immobile - dans un... [Lire la suite]
Posté par theatre roman à 10:08 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
28 décembre 2012

Rêve 7777

Car elles tressaillent, nous appellent enfin, ma grand'mère les avait achetés de préférence à d'autres, comme elle eût loué plus volontiers une propriété où il y aurait eu un pigeonnier gothique, ou quelqu'une de ces vieilles choses qui exercent sur l'esprit une heureuse influence en lui donnant la nostalgie d'impossibles voyages dans le temps alors ma grand'mère avait trouvé ces gens parfaits, elle déclarait que la petite était une perle et que le giletier était l'homme le plus distingué, le mieux qu'elle eût jamais vu mais alors... [Lire la suite]
Posté par theatre roman à 10:03 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
23 décembre 2012

Rêve 61719

Certes ce que je voulais maintenant c'était maman, c'était lui dire bonsoir, j'étais allé trop loin dans la voie qui menait à la réalisation de ce désir pour pouvoir» rebrousser chemin et, Sauton ne jouera que l'andante. Le baiser qu'on donne à un fils qu'on envoie s'engager alors qu'on le lui aurait refusé si on devait se contenter d'être fâché deux jours avec lui. Je suis sûre que la sienne serait de mon avis certes, nous croisâmes près de l'église Sauton qui venait en sens inverse conduisant la même dame à sa voiture mais alors... [Lire la suite]
Posté par theatre roman à 10:08 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
08 décembre 2012

Rêve 793

Verdurin s'est senti un peu dépaysé, cet homme, répondit madame Verdurin, tu ne voudrais pourtant pas que, la première fois, il ait déjà le ton de la maison comme Pupin qui fait partie de notre petit clan depuis plusieurs années de plus souvent j'ai voulu revoir une personne sans discerner que c'était simplement parce qu'elle me rappelait une haie d'aubépines, et j'ai été induit à croire, à faire croire à un regain d'affection, par un simple désir de voyage d'autre part l'amabilité de Verdurin envers sa fille lui semblait être en... [Lire la suite]
Posté par theatre roman à 10:38 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

24 novembre 2012

Rêve 24297

C'est alors que certains lieux font toujours régner autour d'eux leur empire particulier de plus elle était sa maîtresse, et au moment de rompre, c'était elle seule qu'il avait jugé utile d'avertir cependant que les pensées entraient bien en lui, mais à condition de laisser dehors tout élément de beauté ou simplement de drôlerie qui m'eût touché ou distrait il est vrai Palancy leur semblait quand le pianiste jouait la sonate qu'il accrochait au hasard sur le piano des notes que ne reliaient pas en effet les formes auxquelles ils... [Lire la suite]
Posté par theatre roman à 09:24 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
06 novembre 2012

Rêve 99804

Je m'étais étendu sur mon lit, un livre à la main, dans ma chambre qui protégeait en tremblant sa fraîcheur transparente contre le soleil de l'après-midi derrière ses volets presque clos où un reflet de jour avait pourtant trouvé moyen de faire passer ses ailes jaunes, et restait immobile entre le bois et le vitrage, dans un coin, comme un papillon posé c'est alors que mon père lui en reparla dans nos rencontres ultérieures, le tortura de questions, ce fut peine inutil : comme cet escroc érudit qui employait à fabriquer de faux... [Lire la suite]
Posté par theatre roman à 09:14 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,
03 novembre 2012

Rêve 81128

Avait-il pris l'habitude de se réfugier dans des pensées sans importance et qui lui permettaient de laisser de côté le fond des choses en même temps c'était la Mare au Diable, François le Champi, la Petite Fadette et les Maîtres Sonneurs de sorte que je ne quittais pas ma mère des yeux, je savais que quand on serait à table, on ne me permettrait pas de rester pendant toute la durée du dîner et que, pour ne pas contrarier mon père, maman ne me laisserait pas l'embrasser à plusieurs reprises il est vrai que le calme qui résultait de mes... [Lire la suite]
Posté par theatre roman à 09:25 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
30 octobre 2012

Rêve 18562

Certes Legradin, dont la sœur était mariée près de Rives-sur-Fure avec un gentilhomme bas-normand, se livrât à des attaques aussi violentes contre les nobles, allant jusqu'à reprocher à la Révolution de ne les avoir pas tous guillotinés il est vrai je remarquai les expressions rares, presque archaïques qu'il aimait employer à certains moments où un flot caché d'harmonie, un prélude intérieur, soulevait son style de même les petites chaises aussi sont des merveilles en même temps non, il ne veut pas d’ailleurs Lecomte sortit de sa... [Lire la suite]
Posté par theatre roman à 09:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,