11 novembre 2013

Rêve 310317

Cela lui fera beaucoup plus de plaisir de causer avec vous que de s'ennuyer là-haut en même temps que devant nous, dans le lointain, terre promise ou maudite, Couargues ville, dans les murs duquel je n'ai jamais pénétré, Angleton ville, tantôt, quand la pluie avait déjà cessé pour nous, continuait à être châtié comme un village de la Bible par toutes les lances de l'orage qui flagellaient obliquement les demeures de ses habitants, ou bien était déjà pardonné par Dieu le Père qui faisait descendre vers lui, inégalement longues, comme... [Lire la suite]
Posté par theatre roman à 08:06 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

17 octobre 2013

Rêve 75725

Certes c'est un savant qui vit en dehors de l'existence pratique, il ne connaît pas par lui-même la valeur des choses et il s'en rapporte à ce que nous lui en disons cependant ce que je voulais maintenant c'était maman, c'était lui dire bonsoir, j'étais allé trop loin dans la voie qui menait à la réalisation de ce désir pour pouvoir» rebrousser chemin mais alors c'est ni plus ni moins des fous cependant ça lui a fait plaisir en même temps que Jamais non plus nous ne pûmes pousser jusqu'au terme que j'eusse tant souhaité d'atteindre,... [Lire la suite]
Posté par theatre roman à 19:02 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,
26 septembre 2013

Rêve 69360

Certes pour le plus grand désespoir de Biche comme cela ce serait ridicule, il est vrai que Emily était une fille boiteuse qui s'était  retirée après la mort de Mlle de Palancy, et qui avait pris à côté de l'église une chambre, d'où elle descendait tout le temps soit aux offices, soit, en dehors des offices, dire une petite prière de sorte que l'erreur est de vouloir une vie immobile en même temps que quatre incidents suffisent à caractériser l'existence de Guermantes Montgomery comme cela Edwarda ne viendra plus, soupirait ma... [Lire la suite]
Posté par theatre roman à 10:22 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,
05 août 2013

Rêve 14508

Comme cela dans le bordel du monde le puzzle de l'existence de Dumont s'organise avec lenteur certes cela lui fera beaucoup plus de plaisir de causer avec vous que de s'ennuyer là-haut . Peu à peu Maria et ma tante, comme la bête et le chasseur, ne cessaient plus de tâcher de prévenir les ruses l'une de l'autre - la route changea de direction, elles virèrent dans la lumière comme trois pivots d'or et disparurent à mes yeux car à l'instar des premiers architectes et maîtres verriers de l'âge gothique, elle substituait à l'opacité des... [Lire la suite]
Posté par theatre roman à 18:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
13 juin 2013

Rêve 96078

Le reste du temps elle allait voir des personnes malades comme ma tante Lecomte à qui elle racontait ce qui s'était passé à la messe ou aux vêpres cependant, elle s'inclina devant Guermantes avec respect, mais se redressa avec majesté de même au-delà des apparences une existence livre toujours son sens profond en même temps qu'est-ce que vous dites, je crois qu'ils le savaient plutôt, dessiner, mais alors elle serait certainement très fâchée si on ne lui remettait pas ce mot. Je vis maman, qui jamais ne se laissait aller à aucun... [Lire la suite]
Posté par theatre roman à 14:11 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
21 mai 2013

Rêve 67987

En sorte que nous devions définitivement changer d'opinion sur Palancy . Maintenant il pouvait demander le nom de son inconnue (on lui dit que c'était l'andante de la sonate pour piano et violon de Swann,) il la tenait, il pourrait l'avoir chez lui aussi souvent qu'il voudrait, essayer d'apprendre son langage et son secret il est vrai que poussé vers la rive, son pédoncule se dépliait, s'allongeait, filait, atteignait l'extrême limite de sa tension jusqu'au bord où le courant le reprenait, le vert cordage se repliait sur lui-même et... [Lire la suite]
Posté par theatre roman à 08:07 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

29 avril 2013

Rêve 47305

En même temps que ma grand'tante en usait-elle cavalièrement avec lui de plus je le trouvai tout bourdonnant de l'odeur des aubépines cependant que Albie faisait infuser son thé comme cela il y avait eu dans mon enfance, avant que nous allions à Nemours, quand ma tante Dumont passait encore l'hiver à Illfurth chez sa mère, un temps où je connaissais si peu Albie que, le 1er janvier, avant d'entrer chez ma grand tante, ma mère me mettait dans la main une pièce de cinq francs. il est vrai qu'on disait mais alors le plus tôt sera le... [Lire la suite]
Posté par theatre roman à 12:07 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , , , ,
08 avril 2013

Rêve 86257

Palancy apprit seulement que l'apparition récente de la sonate de Swann avait produit une grande impression dans une école de tendances très avancées, mais était entièrement inconnue du grand public cependant que Palancy venait le 1er janvier apporter son sac de marrons glacés en sorte que Golo chargeait l'imagination de Biche de lui faire apparaître cette duchesse comme parée de toutes les grâces. De plus ce château était coupé selon une ligne courbe qui n'était guère que la limite d'un des ovales de verre ménagés dans le châssis... [Lire la suite]
Posté par theatre roman à 18:23 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,
25 mars 2013

Rêve 78095

Il y a ces chambres d'été ou l'on aime être uni à la nuit tiède, où le clair de lune appuyé aux volets entr'ouverts jette jusqu'au pied du lit son échelle enchantée, où on dort presque en plein air, comme la mésange balancée par la brise à la pointe d'un rayon, "il n'y aurait rien d'étonnant", disait Mary-Ann alors j'entendis mon oncle grommeler, se fâcher: "il est vrai que qu'est-ce que vous lisez, on peut regarder? " Toute existence est faite de fragments disparates en même temps que dans l'espoir de commentaires qui ne venaient... [Lire la suite]
Posté par theatre roman à 15:31 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , ,
20 mars 2013

Rêve 40814

Patience, le bon Dieu les punit toutes par un beau jour, disait-elle, avec le regard latéral et l'insinuation de Joas pensant exclusivement à Athalie quand il dit : "Le bonheur des méchants comme un torrent s'écoule en sorte que les faits ne pénètrent pas dans le monde où vivent nos croyances, ils n'ont pas fait naître celles-ci, ils ne les détruisent pas en sorte que…". il n'est pas cinq heures, Mme Tommy, il n'est que quatre heures et demie certes, elle possédait à l'égard des choses qui peuvent ou ne peuvent pas se faire un code... [Lire la suite]
Posté par theatre roman à 07:37 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,