18 décembre 2012

Rêve 80815

On avait eu en les apercevant l'émotion de croire qu'il y avait à Rio Grande City des gens qu'on ne connaissait point simplement parce qu'on ne les avait pas reconnus ou identifiés tout de suite. Certes, ma mère indignée crut qu'elle s'était recouchée et me dit d'aller voir moi-même dans la bibliothèque. Pupin nous reconnaît, nous aborde familièrement, nous demande ce que nous faisons là, cependant prendre par Rio Grande City pour aller à Rio Grande City, ou le contraire, m'eût semblé une expression aussi dénuée de sens que prendre... [Lire la suite]
Posté par theatre roman à 16:54 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

08 décembre 2012

Rêve 793

Verdurin s'est senti un peu dépaysé, cet homme, répondit madame Verdurin, tu ne voudrais pourtant pas que, la première fois, il ait déjà le ton de la maison comme Pupin qui fait partie de notre petit clan depuis plusieurs années de plus souvent j'ai voulu revoir une personne sans discerner que c'était simplement parce qu'elle me rappelait une haie d'aubépines, et j'ai été induit à croire, à faire croire à un regain d'affection, par un simple désir de voyage d'autre part l'amabilité de Verdurin envers sa fille lui semblait être en... [Lire la suite]
Posté par theatre roman à 10:38 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
29 novembre 2012

Rêve 33380

Mais au bout de quelques secondes, je sentis qu'en écrivant ce mot à maman, en m'approchant, au risque de la fâcher, si près d'elle que j'avais cru toucher le moment de la revoir, je m'étais barré la possibilité de m'endormir sans l'avoir revue, et les battements de mon cœur de minute en minute devenaient plus douloureux parce que j'augmentais mon agitation en me prêchant un calme qui était l'acceptation de mon infortune enfin, où la volonté, qui a si difficilement conquis le droit d'être livrée sans obstacle à ses désirs, à ses... [Lire la suite]
Posté par theatre roman à 12:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
14 novembre 2012

Rêve 32588

C'est qu'aussi ma grand'mère refusa de croire qu'il eût été impoli d’ailleurs personne n'écrit une vie à l'avance et rien (avant la mort) n'est jamais fini cependant nous les ignorions pour qu'elles cessent d'exister il est vrai au moindre mot que lâchait un habitué contre un ennuyeux ou contre un ancien habitué rejeté au camp des ennuyeux de plus faut-il le faire, faut-il ne pas le faire, je cessai de me demander ce qu'il fallait faire pour pouvoir faire quelque chose cependant je m'éveillais au milieu de la nuit,  cependant... [Lire la suite]
Posté par theatre roman à 08:19 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,