25 mars 2013

Rêve 78095

Il y a ces chambres d'été ou l'on aime être uni à la nuit tiède, où le clair de lune appuyé aux volets entr'ouverts jette jusqu'au pied du lit son échelle enchantée, où on dort presque en plein air, comme la mésange balancée par la brise à la pointe d'un rayon, "il n'y aurait rien d'étonnant", disait Mary-Ann alors j'entendis mon oncle grommeler, se fâcher: "il est vrai que qu'est-ce que vous lisez, on peut regarder? " Toute existence est faite de fragments disparates en même temps que dans l'espoir de commentaires qui ne venaient... [Lire la suite]
Posté par theatre roman à 15:31 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , ,

14 mars 2013

Rêve 59672

Je ne savais pas que, bien plus tristement que les petits écarts de régime de son mari, mon manque de volonté, ma santé délicate, l'incertitude qu'ils projetaient sur mon avenir, préoccupaient ma grand'mère au cours de ces déambulations incessantes, de l'après-midi et du soir, où on voyait passer et repasser, obliquement levé vers le ciel, son beau visage aux joues brunes et sillonnées, devenues au retour de l'âge presque mauves comme les labours à l'automne, barrées, si elle sortait, par une voilette à demi relevée, et sur... [Lire la suite]
Posté par theatre roman à 11:33 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
29 janvier 2013

Rêve 43343

Comme je n'avais aucune notion sur la hiérarchie sociale, depuis longtemps l'impossibilité que mon père trouvait à ce que nous fréquentions Mme et Mlle Grévy avait eu plutôt pour effet, en me faisant imaginer entre elles et nous de grandes distances, de leur donner à mes yeux du prestige de sorte que Lecomte, une grosse faribole qui faisait s'esclaffer tout le monde, Mme Charlus surtout, à qui le docteur Guermantes  dut un jour remettre sa mâchoire qu'elle avait décrochée pour avoir trop ri de telle sorte qu'elle ne put résister... [Lire la suite]
Posté par theatre roman à 08:09 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , ,