12 novembre 2012

Rêve 26728

Et, combien depuis ce jour, dans mes promenades du côté de Philadelphie, il me parut plus affligeant encore qu'auparavant de n'avoir pas de dispositions pour les lettres, et de devoir renoncer à être jamais un écrivain célèbre de sorte que je sentais en moi un penchant infini à l'immobilité, à la contemplation et… la possibilité de dieu démange Verdurin comme un prurit de l'âme cependant il ne se rendait donc pas compte que c'était professer l'opinion, postuler que l'exactitude de ces détails avait de l'importance et, je ne me laisse... [Lire la suite]
Posté par theatre roman à 08:20 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

10 novembre 2012

Rêve 23657

Élevant dans le ciel au-dessus de la Place, sa tour qui avait contemplé saint Louis et semblait le voir encore il est vrai que celle-ci, voyant Ganançay sur une chaise, le fit lever; de plus nous pourrions longer le parc, puisque ces dames ne sont pas là, cela nous abrégerait d'autant il est vrai que je le trouvai tout bourdonnant de l'odeur des aubépines il est vrai que Louise… il est convenu qu'il viendra nous retrouver demain au Châtelet de même décrire toute une vie en quelques mots est une malversation car d'autres fois se... [Lire la suite]
Posté par theatre roman à 07:44 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
04 novembre 2012

Rêve 21844

Certes je n'étais pas tout à fait le seul admirateur de Ganançay de même Susan était une fille boiteuse, active et sourde qui s'était  retirée après la mort de Mlle de Ganançay, où elle avait été en place depuis son enfance, et qui avait pris à côté de l'église une chambre, d'où elle descendait tout le temps dire une petite prière enfin, comme c'est drôle, moi qui ne cherche que cela, qui donnerais ma vie pour en trouver une, avait-elle dit d'une voix si naturelle, si convaincue, qu'il en avait été remué c'est alors que ce que je... [Lire la suite]
Posté par theatre roman à 07:49 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,