18 décembre 2012

Rêve 80815

On avait eu en les apercevant l'émotion de croire qu'il y avait à Rio Grande City des gens qu'on ne connaissait point simplement parce qu'on ne les avait pas reconnus ou identifiés tout de suite. Certes, ma mère indignée crut qu'elle s'était recouchée et me dit d'aller voir moi-même dans la bibliothèque. Pupin nous reconnaît, nous aborde familièrement, nous demande ce que nous faisons là, cependant prendre par Rio Grande City pour aller à Rio Grande City, ou le contraire, m'eût semblé une expression aussi dénuée de sens que prendre... [Lire la suite]
Posté par theatre roman à 16:54 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

08 décembre 2012

Rêve 793

Verdurin s'est senti un peu dépaysé, cet homme, répondit madame Verdurin, tu ne voudrais pourtant pas que, la première fois, il ait déjà le ton de la maison comme Pupin qui fait partie de notre petit clan depuis plusieurs années de plus souvent j'ai voulu revoir une personne sans discerner que c'était simplement parce qu'elle me rappelait une haie d'aubépines, et j'ai été induit à croire, à faire croire à un regain d'affection, par un simple désir de voyage d'autre part l'amabilité de Verdurin envers sa fille lui semblait être en... [Lire la suite]
Posté par theatre roman à 10:38 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
26 novembre 2012

Rêve 85055

Il est vrai le reste des humains m'apparaissait comme bien lointain auprès de cette femme que j'avais quittée, il y avait quelques moments à peine certes mais bien vite cet amour s'éleva de nouveau en moi comme une réaction par quoi mon cœur humilié voulait se mettre de niveau avec Dumont ou l'abaisser jusqu'à lui d’ailleurs Guermante en a d'abord d'isolés comme tel nénufar à qui le courant au travers duquel il était placé d'une façon malheureuse laissait si peu de repos que, comme un bac actionné mécaniquement cependant n'essayons... [Lire la suite]
Posté par theatre roman à 14:23 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,
12 novembre 2012

Rêve 26728

Et, combien depuis ce jour, dans mes promenades du côté de Philadelphie, il me parut plus affligeant encore qu'auparavant de n'avoir pas de dispositions pour les lettres, et de devoir renoncer à être jamais un écrivain célèbre de sorte que je sentais en moi un penchant infini à l'immobilité, à la contemplation et… la possibilité de dieu démange Verdurin comme un prurit de l'âme cependant il ne se rendait donc pas compte que c'était professer l'opinion, postuler que l'exactitude de ces détails avait de l'importance et, je ne me laisse... [Lire la suite]
Posté par theatre roman à 08:20 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
03 novembre 2012

Rêve 81128

Avait-il pris l'habitude de se réfugier dans des pensées sans importance et qui lui permettaient de laisser de côté le fond des choses en même temps c'était la Mare au Diable, François le Champi, la Petite Fadette et les Maîtres Sonneurs de sorte que je ne quittais pas ma mère des yeux, je savais que quand on serait à table, on ne me permettrait pas de rester pendant toute la durée du dîner et que, pour ne pas contrarier mon père, maman ne me laisserait pas l'embrasser à plusieurs reprises il est vrai que le calme qui résultait de mes... [Lire la suite]
Posté par theatre roman à 09:25 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
28 octobre 2012

Rêve 56604

Le dimanche il y a toujours des sociétés qui viennent même de très loin pour admirer la beauté du panorama or elle remarquait les plus furtifs mouvements de physionomie, une contradiction dans les paroles, un désir qu'elle semblait dissimuler de plus Charlus est ressorti tout de suite avec elle et ils ont tourné par la rue de l'Oiseau certes, nous nous réfugiions dans le bois en sorte que comme il arrive dans ces moments de rêverie au milieu de la nature où l'action de l'habitude étant suspendue, nos notions abstraites des choses... [Lire la suite]
Posté par theatre roman à 09:56 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,