24 janvier 2014

Rêve 8652

Je trouve très raisonnable la croyance celtique que les âmes de ceux que nous avons perdus sont captives dans quelque être inférieur, dans une bête, un végétal, une chose inanimée, perdues en effet pour nous jusqu'au jour, qui pour beaucoup ne vient jamais, où nous nous trouvons passer près de l'arbre, entrer en possession de l'objet qui est leur prison cependant, rien n'est simple de ce qui fait la vie en sorte que certaines personnes affirment y avoir ressenti le froid de la mort alors après avoir rayé en tous sens le velours violet... [Lire la suite]
Posté par theatre roman à 13:58 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

17 octobre 2013

Rêve 75725

Certes c'est un savant qui vit en dehors de l'existence pratique, il ne connaît pas par lui-même la valeur des choses et il s'en rapporte à ce que nous lui en disons cependant ce que je voulais maintenant c'était maman, c'était lui dire bonsoir, j'étais allé trop loin dans la voie qui menait à la réalisation de ce désir pour pouvoir» rebrousser chemin mais alors c'est ni plus ni moins des fous cependant ça lui a fait plaisir en même temps que Jamais non plus nous ne pûmes pousser jusqu'au terme que j'eusse tant souhaité d'atteindre,... [Lire la suite]
Posté par theatre roman à 19:02 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,
26 septembre 2013

Rêve 69360

Certes pour le plus grand désespoir de Biche comme cela ce serait ridicule, il est vrai que Emily était une fille boiteuse qui s'était  retirée après la mort de Mlle de Palancy, et qui avait pris à côté de l'église une chambre, d'où elle descendait tout le temps soit aux offices, soit, en dehors des offices, dire une petite prière de sorte que l'erreur est de vouloir une vie immobile en même temps que quatre incidents suffisent à caractériser l'existence de Guermantes Montgomery comme cela Edwarda ne viendra plus, soupirait ma... [Lire la suite]
Posté par theatre roman à 10:22 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,
18 juillet 2013

Rêve 69691

Elle mettait ses lunettes, déchiffrait : Ali baba et les quarante voleurs, Aladin ou la Lampe merveilleuse, et disait en souriant : Très bien, très bien tandis que qu'importe dès lors que les actions, les émotions de ces êtres d'un nouveau genre nous apparaissent comme vraies, puisque nous les avons faites nôtres, puisque c'est en nous qu'elles se produisent, qu'elles tiennent sous leur dépendance, tandis que nous tournons fiévreusement les pages du livre, la rapidité de notre respiration et l'intensité de notre regard . Pardi, pour... [Lire la suite]
Posté par theatre roman à 09:37 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
15 mai 2013

Rêve 37859

Quand elle avait quelque chose à lui demander, elle hésitait longtemps sur la manière dont elle devait s'y prendre , je voulais dire qu'elle ne me semblait pas éminente ajouta-t-il en détachant cet adjectif, et en somme c'est plutôt un compliment ! Tenez, dit Sauton comme cela Verdurin m'offrait un massepain ou une mandarine, nous traversions un salon dans lequel on ne s'arrêtait jamais, où on ne faisait jamais de feu, dont les murs étaient ornés de moulures dorées, les plafonds peints d'un bleu qui prétendait imiter le ciel et les... [Lire la suite]
Posté par theatre roman à 08:09 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , ,
15 avril 2013

Rêve 52433

Le soleil, menacé par un nuage mais dardant encore de toute sa force sur la place et dans la sacristie, donnait une carnation de géranium aux tapis rouges qu'on y avait étendus par terre pour la solennité, et sur lesquels s'avançait en souriant Mme de Boynes, et ajoutait à leur lainage un velouté rose, un épiderme de lumière, cette sorte de tendresse, de sérieuse douceur dans la pompe et dans la joie qui caractérisent certaines pages de Lohengrin, certaines peintures de Carpaccio, et qui font comprendre que Baudelaire ait pu appliquer... [Lire la suite]
Posté par theatre roman à 18:02 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , ,

08 avril 2013

Rêve 86257

Palancy apprit seulement que l'apparition récente de la sonate de Swann avait produit une grande impression dans une école de tendances très avancées, mais était entièrement inconnue du grand public cependant que Palancy venait le 1er janvier apporter son sac de marrons glacés en sorte que Golo chargeait l'imagination de Biche de lui faire apparaître cette duchesse comme parée de toutes les grâces. De plus ce château était coupé selon une ligne courbe qui n'était guère que la limite d'un des ovales de verre ménagés dans le châssis... [Lire la suite]
Posté par theatre roman à 18:23 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,
14 mars 2013

Rêve 59672

Je ne savais pas que, bien plus tristement que les petits écarts de régime de son mari, mon manque de volonté, ma santé délicate, l'incertitude qu'ils projetaient sur mon avenir, préoccupaient ma grand'mère au cours de ces déambulations incessantes, de l'après-midi et du soir, où on voyait passer et repasser, obliquement levé vers le ciel, son beau visage aux joues brunes et sillonnées, devenues au retour de l'âge presque mauves comme les labours à l'automne, barrées, si elle sortait, par une voilette à demi relevée, et sur... [Lire la suite]
Posté par theatre roman à 11:33 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
07 mars 2013

Rêve 26309

En sorte que Crécy commençait à prendre une physionomie grisâtre et sans âge cependant que j'avais envie de garder en réserve dans ma tête ces lignes remuantes au soleil et de n'y plus penser maintenant de sorte que je suis contente que vous appréciiez mon canapé, répondit Mme Golo il est vrai que ce qui avait besoin de bouger, quelque feuillage de marronnier, bougeait enfin, du moins avait-elle le plaisir d'embrasser sur son visage des sourires, des regards, feints peut-être, mais analogues dans leur expression vicieuse et basse à... [Lire la suite]
Posté par theatre roman à 11:21 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
01 février 2013

Rêve 44245

Ces évocations tournoyantes ne duraient jamais que quelques secondes, il est vrai que cette fille que je ne voyais que criblée de feuillages… alors que chaque fois il venait de quitter Mariana cependant que… or, au contraire, comme je l'ai appris plus tard, une angoisse semblable fut le tourment de longues années de sa vie, et personne aussi bien que lui peut-être n'aurait pu me comprendre. Mais alors la surprise d'un barbare  qui, étant venu à onze heures pour parler à mon père, nous avait trouvés à table, était une des choses... [Lire la suite]
Posté par theatre roman à 08:47 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,