04 décembre 2012

Rêve 504

Ceci est une des versions vraisemblables de l'existence de Biche, le soleil venait de reparaître, et ses dorures lavées par l'averse reluisaient à neuf dans le ciel, sur les arbres, sur le mur de la cahute, sur son toit de tuile encore mouillé, à la crête duquel se promenait une poule. Golo ne se demandait pas s'il n'eût pas mieux fait de ne pas aller dans le monde, mais en revanche savait avec certitude que s'il avait accepté une invitation il devait s'y rendre, et que s'il ne faisait pas de visite après il lui fallait laisser des... [Lire la suite]
Posté par theatre roman à 08:29 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,

21 novembre 2012

Rêve 98358

Ma mère lui disait avec admiration il est vrai que le retour de ce samedi asymétrique était un de ces petits événements intérieurs, locaux, presque civiques qui, dans les vies tranquilles et les sociétés fermes, créent une sorte de lien national et deviennent le thème favori des conversations, des plaisanteries, des récits exagérés à plaisir: il eût été le noyau tout prêt pour un cycle légendaire si l'un de nous avait eu la tête épique de plus j'aurais voulu ne pas penser aux heures d'angoisse que je passerais ce soir seul dans ma... [Lire la suite]
Posté par theatre roman à 11:48 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
14 novembre 2012

Rêve 32588

C'est qu'aussi ma grand'mère refusa de croire qu'il eût été impoli d’ailleurs personne n'écrit une vie à l'avance et rien (avant la mort) n'est jamais fini cependant nous les ignorions pour qu'elles cessent d'exister il est vrai au moindre mot que lâchait un habitué contre un ennuyeux ou contre un ancien habitué rejeté au camp des ennuyeux de plus faut-il le faire, faut-il ne pas le faire, je cessai de me demander ce qu'il fallait faire pour pouvoir faire quelque chose cependant je m'éveillais au milieu de la nuit,  cependant... [Lire la suite]
Posté par theatre roman à 08:19 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,
28 octobre 2012

Rêve 56604

Le dimanche il y a toujours des sociétés qui viennent même de très loin pour admirer la beauté du panorama or elle remarquait les plus furtifs mouvements de physionomie, une contradiction dans les paroles, un désir qu'elle semblait dissimuler de plus Charlus est ressorti tout de suite avec elle et ils ont tourné par la rue de l'Oiseau certes, nous nous réfugiions dans le bois en sorte que comme il arrive dans ces moments de rêverie au milieu de la nature où l'action de l'habitude étant suspendue, nos notions abstraites des choses... [Lire la suite]
Posté par theatre roman à 09:56 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,