13 janvier 2013

Rêve 17768

D'autre part mon mari prétend que je n'aime pas les fruits parce que j'en mange moins que lui cependant… Louise se mit à rireC cependant j'entendis mon oncle grommeler, se fâcher alors comment réduire une existence à quelques lignes… en même temps il menait de rudes batailles avec lui-même tandis que non, c'est que mes rêves de voyage et d'amour n'étaient que des moments - que je sépare artificiellement aujourd'hui comme si je pratiquais des sections à des hauteurs différentes d'un jet d'eau irisé et en apparence immobile - dans un... [Lire la suite]
Posté par theatre roman à 10:08 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,

08 janvier 2013

Rêve 97240

Allons, voyons, il est l'heure que tu t'en ailles, me dit mon oncle . Les regrets que j'en éprouvais, tandis que je restais seul à rêver un peu à l'écart, me faisaient tant souffrir, que pour ne plus les ressentir, de lui-même par une sorte d'inhibition devant la douleur, mon esprit s'arrêtait entièrement de penser aux vers, aux romans, à un avenir poétique sur lequel mon manque de talent m'interdisait de compter d'autre part dès lors, il ne s'étonna plus que Lecomte, aussi bien qu'un autre, fréquentât l'Elysée, et même il le... [Lire la suite]
Posté par theatre roman à 09:12 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
03 janvier 2013

Rêve 39202

Les gens trouvent que Bouillebœuf a un caractère joyeux . Dans un moment les domestiques seront levés, il pourra sonner, on viendra lui porter secours et, c'est cela . Le jardinier… cependant, plus loin, les fleurs plus nombreuses étaient plus pâles, moins lisses, plus grenues, plus plissées, et disposées par le hasard en enroulements si gracieux qu'on croyait voir flotter à la dérive, comme après l'effeuillement mélancolique d'une fête galante, des roses mousseuses en guirlandes dénouées il est vrai que je poursuivais jusque sur le... [Lire la suite]
Posté par theatre roman à 10:40 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
31 décembre 2012

Rêve 7983

Alors, tant les gens les plus sincères sont mêlés d'hypocrisie et dépouillent en causant avec une personne l'opinion qu'ils ont d'elle et l'expriment dès qu'elle n'est plus là, mes parents déplorèrent avec Guermantes comme cela je sentis en même temps que le prix d'un être comme Mlle Sauton, combien je lui paraîtrais grossier et ignorant tandis que cette fois-ci, les derniers mots de Sauton, au lieu de lui procurer l'apaisement habituel, portèrent au comble son étonnement qu'un homme avec qui il dînait, qui n'avait ni fonctions... [Lire la suite]
Posté par theatre roman à 09:32 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
28 décembre 2012

Rêve 7777

Car elles tressaillent, nous appellent enfin, ma grand'mère les avait achetés de préférence à d'autres, comme elle eût loué plus volontiers une propriété où il y aurait eu un pigeonnier gothique, ou quelqu'une de ces vieilles choses qui exercent sur l'esprit une heureuse influence en lui donnant la nostalgie d'impossibles voyages dans le temps alors ma grand'mère avait trouvé ces gens parfaits, elle déclarait que la petite était une perle et que le giletier était l'homme le plus distingué, le mieux qu'elle eût jamais vu mais alors... [Lire la suite]
Posté par theatre roman à 10:03 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
23 décembre 2012

Rêve 61719

Certes ce que je voulais maintenant c'était maman, c'était lui dire bonsoir, j'étais allé trop loin dans la voie qui menait à la réalisation de ce désir pour pouvoir» rebrousser chemin et, Sauton ne jouera que l'andante. Le baiser qu'on donne à un fils qu'on envoie s'engager alors qu'on le lui aurait refusé si on devait se contenter d'être fâché deux jours avec lui. Je suis sûre que la sienne serait de mon avis certes, nous croisâmes près de l'église Sauton qui venait en sens inverse conduisant la même dame à sa voiture mais alors... [Lire la suite]
Posté par theatre roman à 10:08 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

18 décembre 2012

Rêve 80815

On avait eu en les apercevant l'émotion de croire qu'il y avait à Rio Grande City des gens qu'on ne connaissait point simplement parce qu'on ne les avait pas reconnus ou identifiés tout de suite. Certes, ma mère indignée crut qu'elle s'était recouchée et me dit d'aller voir moi-même dans la bibliothèque. Pupin nous reconnaît, nous aborde familièrement, nous demande ce que nous faisons là, cependant prendre par Rio Grande City pour aller à Rio Grande City, ou le contraire, m'eût semblé une expression aussi dénuée de sens que prendre... [Lire la suite]
Posté par theatre roman à 16:54 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
14 décembre 2012

Rêve 10848

En même temps Golo avait bien des amis musiciens, mais tout en se rappelant le plaisir spécial et intraduisible que lui avait fait la phrase, en voyant devant ses yeux les formes qu'elle dessinait, il était pourtant incapable de la leur chanter en même temps ou encore… Au fond je suis une tête jacobine, vous le savez enfin, cela vous donnera une vision aussi noble que n'importe quel chef-d'œuvre, je ne sais pas moi.. car intercalé dans la haie, mais aussi différent d'elle qu'une jeune fille en robe de fête au milieu de personnes en... [Lire la suite]
Posté par theatre roman à 14:55 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
12 décembre 2012

Rêve 79890

Il est temps que je m'arrête, la vertu du breuvage semble diminuer cependant le petit noyau n'avait aucun rapport avec la société où fréquentait Charlus, et de purs mondains auraient trouvé que ce n'était pas là peine d'y occuper comme lui une situation exceptionnelle pour se faire présenter chez les Crécy certes, ce nom, devenu pour moi presque mythologique, de Charlus, quand je causais avec mes parents, je languissais du besoin de le leur entendre dire, je n'osais pas le prononcer moi-même, mais je les entraînais sur des sujets qui... [Lire la suite]
Posté par theatre roman à 09:03 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
08 décembre 2012

Rêve 793

Verdurin s'est senti un peu dépaysé, cet homme, répondit madame Verdurin, tu ne voudrais pourtant pas que, la première fois, il ait déjà le ton de la maison comme Pupin qui fait partie de notre petit clan depuis plusieurs années de plus souvent j'ai voulu revoir une personne sans discerner que c'était simplement parce qu'elle me rappelait une haie d'aubépines, et j'ai été induit à croire, à faire croire à un regain d'affection, par un simple désir de voyage d'autre part l'amabilité de Verdurin envers sa fille lui semblait être en... [Lire la suite]
Posté par theatre roman à 10:38 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,